recherche avancée

Chargement
interview
de Bengäl

INTERVIEW #3-2015

 

BENGÄL

 

1- Pouvez-vous présenter Bengäl?

 

Bengäl s'est formé après la dissolution du groupe haut Normand Darjeeling Keepers qui a pas mal joué en région en 2012.

 

Darjeeling Keepers était un groupe très pop avec un côté soul, des chansons avec des mélodies simples qui se retenaient bien, ce qui était sympa, mais on avait envie de se diriger vers une musique plus radicale et plus expérimentale.

 

Ce qui nous a conduit à Bengäl, c'est l'envie de jouer une musique dont on ne se lasserait pas sur scène pendant les concerts, et pour ça, on avait envie d'avoir une identité plus forte et moins en "demi-teinte", quitte à ne pas plaire à tout le monde.

 

Nous avons fait une résidence à la Gare aux Musiques l'année dernière qui a en quelque sorte marqué le début du projet : nous y avons travaillé un set de 9 morceaux avec notre ingénieur son et notre ingénieur lumières.  Nous en avons aussi profité pour travailler la partie scénique, fluidifier les changements d'instruments puisque nous avons le parti pris de les faire tourner pendant le concert. 

Bref Bengäl c'est un projet qui se caractérise par une envie de proposer une musique originale intégrant des influences très différentes (trip hop, éléctro, musique tribale), quitte à être parfois dérangeante.



2- Vous venez de sortir votre 1er EP "Initiation", pouvez-vous en parler?


Nous avons eu pas mal de mésaventures avec nos projets précédents lorsque nous avons voulu sortir des CDs... Il y a vraiment eu comme une sorte de malédiction sur nous ! A chaque fois que nous avons voulu faire un EP, on a rencontré des problèmes qui nous ont empêché de le sortir. Alors le fait de pouvoir sortir un EP dont nous soyons satisfait, c'était un peu notre défi avec Bengäl, voir même une revanche sur les échecs passés.

 

Ca peut faire sourire mais on en avait tellement bavé par le passé que mener un projet d'enregistrement jusqu'au bout a été une satisfaction. En plus, pour la première fois, ça a été un plaisir! Nous l'avions vécu comme une pression dans nos expériences précédentes. Le côté "attention ça enregistre, faut que ça soit super" nous faisait peur et bloquait toute sincérité dans l'émotion. Je pense qu'on a compris qu'un enregistrement c'est comme un tatouage : pour passer le pas de façon décomplexé, il faut accepter de ne pas être éternellement satisfait parce qu'on évolue en permanence.

A partir de là, nous avons accepté qu'il suffit de faire au mieux sur le moment, de se faire plaisir, et que d'ici quelques années nous ne nous reconnaîtrons peut-être pas autant dans l'enregistrement, pourtant gravé de façon indélébile !

 

L'EP a été enregistré à Postghost Studio, nous avons vraiment été content de choisir ce lieu. Julien (qui a supervisé l'enregistrement) a été super : un peu directif quand il nous a senti hésitant, suffisamment discret pour qu'on se sente à l'aise.

Pour la production, on a voulu être le plus autonome possible : on a fait un petit tirage en édition limité en faisant des sérigraphies. Aujourd'hui internet nous pousse à la dématérialisation, mais la beauté d'un support est important pour nous, on a donc essayé de donner un peu de cachet au disque pour donner envie aux gens d'avoir l'objet entre leurs mains justement.

On a numéroté à la main chaque exemplaire, chaque EP a son numéro, son emprunte et est en quelque sorte unique. Pour ceux qui vivent bien avec leur temps et qui apprécient l'hyper-accessibilité de la musique grâce à internet, on a aussi mis l'EP en téléchargement à prix libre sur nos plate-formes. Comme ça on espère que tout le monde y trouve son compte. 

 

Pour ce qui est du visuel, il a été fait par le graphiste de Wanker Studio : il s'agit d'une tête de chat, une lame lui traverse la tête et dépasse de sa bouche comme si c'était sa langue. L'image se veut forte et intrigante, voir un peu violente. Cette pochette évoque exactement notre musique.

 

Pour parler du EP en lui-même, on l'a conçu comme un "premier indice" du projet. Les 5 titres n'ont pas été choisis au hasard, ils ont en commun un côté mystique et incantatoire autant sur le plan musical (notamment à travers les choeurs) que par les sujets abordés.

C'est pour ça qu'on a souhaité l'appeler "Initiation". En anglais, "initiation" désigne un rite de passage, une cérémonie, c'est un rappel à la culture vaudou que l'on affectionne. On appréciait aussi le fait que le titre ait un sens en français, c'est une sorte d'initiation à Bengäl, autrement dit une invitation à découvrir les bases de notre musique.

 

Les textes évoque l'influence inexplicable des cycles lunaires sur nos émotions (Holy Night décrit une nuit fiévreuse de deux amants envoûtés par la pleine lune), l'absurdité de certaines interprétations des textes religieux (le morceau "Sinner" est une critique de la bienséance religieuse) ou une course effrénée d'un homme qui cherche à retrouver sa bien-aimée sous terre...(Dans "Hunting").

Le rapport au mystique est présent tout au long du EP. Il y a aussi la dimension du collectif, l'harmonie, l'union des voix, pour nous, la musique c'est vraiment ça : une expérience de partage.  Le dernier titre "Tribe" incarne parfaitement cette sensation. Le morceau monte en intensité pour finir par des rythmiques tribales sur lesquels toutes nos voix se mélangent et scandent ensemble "Run!", comme un état d'urgence correspondant à ce que l'on souhaite exprimer dans notre musique. C'est une sorte d'appel à la transe pour clôturer l'EP.


3- Comment décririez-vous votre musique?


Notre musique n'est pas évidente à décrire, on essaie de synthétiser la richesse des musiques que l'on apprécie. S'il faut donner une étiquette facile à retenir, je dirais que c'est du rock. Mais pour affiner un peu et être plus précis :

On joue une musique plutôt sombre et intense qui demande une écoute attentive, non pas comme une musique d'ambiance pendant un repas entre potes !

Il y a des moments de fortes intensités avec des riffs saturés, des dissonances dérangeantes, des rythmiques de percussions tribales entêtantes, et des moments beaucoup plus calmes, planants, presque lyrique par instant, avec des ambiances de violon et de synthétiseurs.

Bizarrement on se rend compte qu'il y a pas mal d'amateurs de métal qui accrochent avec Bengäl ! C'est drôle car ce que l'on fait n'est pas du tout métal, je pense que c'est le côté "primaire" de notre musique qui séduit les amateurs du genre. 

 

4- Quels sont vos projets à venir?

 

Nous aimerions retourner en studio avant l'été 2015 pour enregistrer l'EP suivant, avec cette fois-ci une nouvelle thématique. Le 2ème EP est prévu à la rentrée 2015.

On aimerait beaucoup retourner jouer en Allemagne, nous avons adoré y jouer cet été.. Et plus immédiatement, on prépare le tournage du clip d'un des titres de l'EP Initiation... 

 

Plus d'infos :

Facebook : https://www.facebook.com/pages/Beng%C3%A4l/1378306462411263

Acheter le EP : https://wearebengal.bandcamp.com/

Sur la Sonothèque : http://sonotheque-hn.com/artiste-995-bengl.php

 

news