recherche avancée

Chargement
interview
de Anton

INTERVIEW #48

ANTON

 

 

1- Anton, il y a un an, tu nous présentais dans une Interview ton  projet sélectionné sur I love LH #4, tu sors aujourd'hui ton 1 er album, peux-tu nous en parler?

 

Bonjour, ce disque est la finalité du projet présenté l'année dernière pour I love LH #4. My World, le nom de cet E.P de 7 titres, a été rendu possible grâce à deux éléments cruciaux.

Une participation au Tremplin Rock de la ville de Montivilliers en juin 2013 d'une part, avec une première place à la prime. Le 1er prix de ce tremplin m'a permis de gagner une semaine d'enregistrement au studio des docks, en compagnie de Mickael Mayeu.

Le pressage, ainsi que le packaging, ont été entièrement financé grâce au site de financement participatif Ulule, je ne remercierai jamais assez tous les "Ululers" qui ont cru en ce projet!

My world est donc un CD mélangeant différents styles, des instrus oscillants entre hip-hop, reggae et la soul couplées à un flow dynamique inspiré des musiques jamaïcaine. Les textes en anglais, parlent essentiellement de moi et de mes états d'âme, car ayant traversé un époque difficile dans ma vie, la musique m'a permis de me vider la tête sur le papier.

D'où l'univers sombre qui ressort de la pochette, réalisée par l'artiste Ratur. Je lui ai demandé un univers retro-futuriste (steampunk) pour illustrer ce mélange de genre, un coté retro pour les instrus qui sonnent nineties opposées aux textes plus actuels. Le tout donnant un style que j'espère original, accompagné d'un packaging de qualité afin de proposer un bel objet.

 


2- Les titres de ton album sont produits par Djar One (membre d'Acoosmik), comment s'est passé cette collaboration?

 

Ma collaboration avec djar One s'est faite (et se fait) à distance, nous travaillons beaucoup avec internet. Djar One est très prolifique et compose énormément de beats de qualité. Il compose donc les intrus, me les envoie, à moi ensuite d'écrire les paroles (paroles ensuite corrigées par Antoine du Shinobi Sound System). Dès qu'une chanson est finalisée, nous enregistrons une maquette au home studio de Djar One, le Beats House Studio. Cette méthode s'est montrée efficace pour enregistrer "My world" au studio des dock. Connaissant déjà bien les chansons, nous n'avons pas été pressé par le temps, cette semaine c'est donc passée en toute décontraction, nous avons tous les trois travaillé dans la même direction sans divergences de point de vue.

 

A noter que Djar One m'accompagne aussi sur scène depuis juillet 2013. Nous essayons donc de répéter autant que possible, ce qui est peu évident car j'habite dans le nord depuis septembre.

 

3- Tu as enregistré un titre pour la compilation Polaroïd Rock, peux-tu nous le présenter?

 

Le texte que j'interprète sur la compil' se nomme "Garimpeiros"(écrit par Colin Niel), nom donné aux chercheurs d'or brésiliens travaillant clandestinement sur des chantier en Guyane. Ce texte conte donc l'histoire d'un de ces hommes... Je suis content du rendu de la chanson et du texte, une instru très jazzy et mélancolique (toujours signée Djar One), collant bien à l'univers "Polar" tout en restant cohérent avec mon style.

 

4- Quels sont tes projets à venir?

 

 

J'espère jouer plus régulièrement dans un premier temps afin de faire la promotion de ce disque. Sinon, nous continuons de faire de nouvelles chansons avec Djar One, pas encore de format précis en tête mais j'aime ce format d'E.P/mini album, cela permet de proposer le CD à un prix abordable, c'est en cours de réfléxion. A savoir, qu'un clip est aussi dans les tuyaux et devrait être en ligne cet été.

news