recherche avancée

Chargement
interview
de Mathilda Tree

1- Pouvez-vous présenter votre projet Mathilda Tree?

Anaïs Le Marchand (chanteuse, auteur-compositeur) :

"Mathilda Tree est un duo folk guitare/voix qui vient de devenir un quatuor. Une violoniste et une violoncelliste, toutes deux également choristes, viennent de rejoindre le groupe. Au départ nous nous sommes racontés l'histoire d'un arbre portant le nom de Mathilda qui ne sait plus s'il est végétal ou humain; il est contraint de ressentir le monde dans l'immobilité. L'écriture des textes et de la musique ont découlé de ce personnage poétique."


2- Comment décririez-vous votre musique?

Anaïs Le Marchand :

"Ce sont des mélodies folks baignées d'eau et de vent , une musique qui tend vers le nord et rappelle les grandes plaines d'Irlande, les jardins anglais au gazon moelleux et les fjords . La base de nos compositions est dans la tradition des musiciens qui nous ont beaucoup influencés ou que nous avons beaucoup écoutés tels Neil Young, Nick Drake, Joni Mitchell, Léonard Cohen. Ensuite, les couleurs des arrangements tendent vers des univers plus actuels ou d'autres références comme Ane Brun, Sigur Ros, Syd Matters, Michael Nyman ou Pink Floyd. Nos influences ne sont pas uniquement musicales, elles sont aussi cinématographiques : The Piano de Jane campion, Paris Texas de Wim Wenders des univers où l'humeur se mêle aux paysages... et littéraires avec Christian Bobin, Philippe Jaccottet, Virgiana Woolf, des auteurs pour lesquels la nature, le silence et la lumière ont des places majeures."

 

 3- Le 03 novembre vous avez sorti votre 1er EP, comment l’avez-vous créé et réalisé?

Gaëtan Davoult (guitariste auteur compositeur) :

"Effectivement, notre EP est téléchargeable en ligne sur différents réseaux comme Itunes, la FNAC etc., mais aussi sur notre site officiel et à partir de notre page Facebook. D’ailleurs un morceau est offert gratuitement sur notre Bandcamp.

Pour ce qui est de sa réalisation, l’histoire est assez fructueuse. En fait, à la fin d’une résidence que l’on a effectué tous les deux au théâtre des Bains Douches (Le Havre), Gaétan Le Calvez, notre régisseur son, nous a proposé d’entrer en studio pour enregistrer. Même si le duo était encore frais à l’époque, pris par l’enthousiasme nous avons dit oui. D’ailleurs une telle proposition ne se refuse pas. Nous sommes donc entrés en studio avec Gaétan qui a plus que contribué à la réalisation de cet album, tant au niveau des arrangements qu’au niveau de la production esthétique. Mais la collaboration ne s’arrête pas là, car un grand nombre de copains musiciens sont intervenus. Ainsi, on peut y retrouver Shubni, aussi bien à la guitare qu’aux chœurs. Ou encore, Fabien Senay, le guitariste de Radiosofa, Claire Denamur et Amara sur le dernier titre intitulé Single Tree. Notre ami Pablo Elcoq est venu poser sa voix rocailleuse sur le titre My Bird and Me, où l’on peut aussi retrouver le bassiste Gabin Liberge et  d'autres surprises tout au long de l'EP.

Mais surtout, ce fut notre première rencontre et collaboration avec Pauline Denize et Michèle Pierre qui sont venues enregistrer des cordes somptueuses. C’est à partir de ce moment que nous avons décidé que le groupe passerait de deux à quatre musiciens. Tout travail sans ces deux-là est inenvisageable pour nous aujourd’hui, et cela s’entend très bien sur l’album, dont nous sommes très fiers il faut bien l’avouer."

  

4- Quels sont vos projets à venir sur disque et sur scène?

 Gaëtan Davoult :

"Pour les projets à venir, ils sont assez multiples.Nous travaillons actuellement sur la réalisation de deux clips pour 2014. D’autres surprises vidéos pourraient peut-être s’ajouter avec des captations de concerts.

Pour ce qui est d’un nouveau disque, effectivement nous y pensons sous la forme du quatuor (chant, guitare, violon, violoncelle) ; mais ça ne sera pas dans l’immédiat puisque l’EP vient tout juste de sortir.

Sinon, nous avons, même si c’est antinomique, deux priorités actuellement. Tout d’abord, la scène. Nous commençons à démarcher auprès des programmateurs aussi bien en région que sur l’ensemble du territoire, nous cherchons d'ailleurs un tourneur. Nous avons aussi des vues sur la Belgique, l’Allemagne, la Suède et l’Angleterre car notre musique se prête bien à ces publics. Et, concrètement, en ce moment, nous affinons le travail scénique autour de la création lumière avec notre ami Jimmy Fauvel. Ensuite, parce que cela fait pas mal de travail et que nous avons l’envie profonde de défendre ce projet auquel nous croyons véritablement, nous cherchons un manager et un éditeur."

http://mathildatree.wix.com/mathilda-tree

 

 

news