recherche avancée

Chargement
interview
de Wood Peaks

1/ Bonjour Wood Peaks, pouvez-vous présenter votre duo ?

Notre duo est composé d'Anthony Buque au chant et à la guitare et d'Amandine Samwil au chant et au piano. D'abord en couple dans la vie, nous nous sommes rapidement retrouvés autour de goûts musicaux communs et nous avons décidé de créer une musique à notre image, qui nous ressemble plus que celle que nous avions l'habitude de jouer dans nos précédentes formations.

 

2/ Comment définiriez-vous votre style de musique ? Quelles sont vos influences ?

Notre style, c'est clairement la Pop, malgré l'image péjorative d'un certain pan de la musique pop, on a essayé de revenir aux fondamentaux : des mélodies "accrocheuses" et des histoires racontées. Aujourd'hui, on catégorise notre musique comme Indie Pop (pop indépendante) parce qu'elle ne convient pas aux critères de la Pop commerciale habituelle. Notre musique est donc fondamentalement Pop, mais aussi acoustique et intimiste, dans la lignée des songwriters anglais ou américains. On a toujours du mal à donner des influences parce que notre musique n'est pas tellement inspirée par des artistes en particulier, mais plutôt par une façon de faire de la musique, encore une fois, on raconte des histoires et on fait en sorte que la musique aille dans ce sens. Mais si vous voulez des noms on citera ceux-là pour leur manière de faire : Ed Sheeran, Ibeyi, Paul McCartney, Noa & Gil Dor.

 

3/ Vous avez sorti votre premier album éponyme de 12 titres. Une belle performance pour un premier. Vous aviez déjà une expérience de l’enregistrement ?

WOOD PEAKS n'est pas notre première expérience de groupe, nous avions nos formations respectives dans des styles bien différents avant celle-ci. Et bien que nous ne soyons pas très agés, la musique est déjà notre métier, on oscille entre les concerts et les cours d'instruments, on a donc une expérience de l'enregistrement "avancée". Pour preuve, on a loué un studio mobile et nous nous sommes enregistrés nous-même, autour d'un piano à queue et d'une (petite) guitare, dans un ancien cloître à Evreux, reconverti en conservatoire. La musique vit dans ces murs encore plus qu'ailleurs, c'était important pour notre démarche d'enregistrer là-bas.

 

4/ Comment se passe le travail de composition ? Qu’est-ce qui vous inspire ?

Notre travail de composition est plutôt simple et rapide à partir du moment où on a un sujet. La plupart du temps, l'un apporte une idée et on la peaufine ensemble, cela part souvent d'une grille d'accords, et pour que ce soit simple, il suffit d’être à l'écoute de ce qu'on ressent, ce à quoi la musique nous fait penser, ce qu'elle nous évoque ; nous déterminons donc un sujet à aborder et puis on construit les paroles autour. On veille à ce que la mélodie soit efficace, mais surtout naturelle, contrairement à ce qu'on pourrait penser, c'est très compliqué de faire simple et de ne pas céder à l'ego (qui veut souvent se flatter), ça demande objectivité et abnégation.. C'est sans doute le concept le plus important : il faut servir sa musique, pas l'inverse.

 

5/ Vous avez des dates à annoncer pour que l’on vienne vous écouter ?

Pour les dates à venir, nous serons le Vendredi 30 Novembre à la MJC Bel-Ebat d'Evreux pour présenter notre nouvel album (à 21h), en showcases dans les magasins qui distribuent notre album dès décembre (dates bientôt disponibles), le Samedi 23 Mars à Cierrey. Et nous préparons actuellement la saison à venir.

 

6/ Vous avez déjà fait de belles scènes, avez-vous un(des) souvenir(s) marquant(s) sur scène à nous partager ?

C'est vrai que nous avons fait plusieurs scènes marquantes, mais la plus folle fut, sans aucun doute, la première partie des Ramoneurs de Menhirs à Evreux... Nous avions accepté cette première partie, sans trop connaître le groupe, quand nous avons enfin découvert le nom, on a été terrifiés, jusqu'au jour même nous étions tremblants, nos univers étant tellement éloignés. 700 personnes étaient attendues. Pour couronner le tout, Amandine a fait une réaction allergique, le jour même, qui lui fait gonfler l’œil jusqu’à ne plus pouvoir l'ouvrir. Un retard dans le planning fait que nous devons balancer rapidement, en 5 minutes installation comprise, avant l'ouverture des portes. Bref, toutes les conditions étaient réunies pour un échec total. Finalement, on monte sur scène, 3 minutes après 700 punks à crête ou têtes rasées chantent avec nous, le public est séduit (les ramoneurs aussi ;) ) et nous avons sans doute passé le plus beau moment de notre vie ! Cette expérience pourrait surement faire l'objet d'une nouvelle chanson.

 

7/ Pour finir, vous écoutez quoi en ce moment ?

 

En ce moment on écoute, Angèle, Ed Sheeran, Vald, pour les récents, Queen, Noa et Chopin pour les moins récents ! ;) 

news