recherche avancée

Chargement
interview
de Thibault Wolf

Interview #34

Thibault Wolf

 

 

1/ Bonjour Thibault Wolf, vous vous apprêtez à sort un nouvel EP, comment-a-t-il été composé ?
Ce nouvel EP est né de la volonté d'aller plus loin dans une démarche de qualité sonore, j'ai donc fait appel à un arrangeur normand, Romain Dudek, dont je connaissais le travail notamment au travers du premier album de l'artiste Boule.
Romain a pris la direction artistique, je lui ai fait confiance. Il a choisi trois morceaux qui lui semblaient intéressants parmi ceux que j'avais proposé.
Ces trois morceaux dont j'ai écrit la musique et les paroles forment donc cet EP intitulé Pour un petit quart d'heure.

2/ Quels sont les thèmes abordés dans cet EP ?
Au travers de mes chansons je n'ai pas de thème de prédilection, mais peut être que de nombreuses choses s'axent autour de la dé-poétisation et du désenchantement du monde et des possibilités de le réenchanter, de se réapproprier la vie.
Dans le premier morceau, Les mots cachés je parle des chanteurs francophones qui chantent systématiquement en anglais. Ce n'est pas méchant mais à terme ça uniformise le monde, ça rationalise peut-être un peu les choses. Je dis cela parce que sur terre les langues disparaissent, leurs nombres diminuent. Cela participe d'un appauvrissement, tout simplement.
J'aborde dans le second morceau, de façon légère, le thème de la mort, de l’inéluctable fin inhérente à la vie qui nous attend tous qu'on le veuille ou non. Je crois qu'il y a un tabou là-dessus dans nos sociétés occidentales et c'est dommage car cette conscience de la fin, que nous enseignent d'ailleurs de nombreuses philosophies,  sert à mieux vivre.
Le dernier morceau Lâche prise rejoint le second comme chanson- remède, apprendre à lâcher prise sur tous les poisons mentaux du quotidien pour vivre mieux. Je l'adresse aux autres et à moi-même.

3/ Vous avez fait appel à votre communauté pour financer votre EP, c’est important pour vous d’être proche de vos fans ?
Je ne me suis pas posé la question s'il faut être proche ou non de ses fans, j'utilise évidemment les réseaux sociaux sur internet qui créent une proximité avec ces derniers, cela ne me déplaît pas mais j'avoue ne pas y prendre beaucoup de plaisir.
J'attends de ceux qui m'écoutent de pouvoir percevoir mes messages, mes états d'âmes, de susciter en eux des émotions, de les toucher et c'est déjà bien !

4/ Des concerts sont-ils prévus pour défendre ce nouvel EP sur scène ?
Oui et j’espère un maximum par la suite. Sur scène je préfère le défendre avec mon groupe composé de quatre musiciens.
On joue le 10 février au Théâtre de l'ogresse à Paris, le 23 mars à la Gare aux musiques de Louviers et le 16 juin pour la ville de Gravigny.

5/ Pour finir vous écoutez quoi en ce moment ?
J'écoute en permanence les groupes, artistes que j'aime depuis longtemps. Et quand j'ai un coup de cœur, il rejoint cette liste et la quitte rarement.
Le dernier coup de cœur en date, c'est Mickaël Jackson ! Après avoir lu une biographie sur le personnage que je connaissais peu, ma curiosité m'a amené à acheter les quatre premiers albums. J'adore.


Retrouvez Thibault Wolf et son album Quel est ce mystère ? sur la Sonothèque Normandie

news