recherche avancée

Chargement
interview
de Ara Duzian

Interview #31

Ara Duzian

 

 

1/ Bonjour Ara Duzian, pouvez-vous vous présenter ?

Dans l’âme, je suis un musicien de rue. Mon intention est d’interpeller "les passants" par un son, une mélodie, une vibration… Quelque chose qui peut éveiller en eux une émotion qui dort, ou pourrait créer un état d’âme inattendu. Bien sûr je n’ai pas la prétention de réussir à tous les coups, loin de là, néanmoins cela reste mon intention.

 

2/ Comment définiriez-vous votre style de musique ? Quelles sont vos influences ?

Pour faire un raccourci, j’utilise le terme “la musique-folk- alternative”. Le mot “folk" fait penser à guitare-voix; en ajoutant le mot alternative je me sens libre d’élargir les horizons. Je suis influencé énormément par la musique des années 60-70. Une période riche en mouvement sociétal et ouvert à l’expression des émotions individuelles. En contraste avec leurs aînés, les musiciens de cette époque ont aussi bien chanté de l'amour que de la contestation. Je suis ensuite influencé par la notion de l’improvisation (comme dans le jazz). Je joue souvent des reprises, pas pour imiter les versions originales, mais pour pouvoir interpréter à ma façon ces morceaux qui nous ont marqué profondément.

 

3/ Vous avez sorti récemment votre album Just Think vous pouvez nous en parler ?

L’album Just Think contient 12 morceaux originaux. Les paroles de "Just Think et "I have some friends" sont de Robert W. Service, et les paroles de "Hope is the thing with feathers” proviennent de Emily Dickinson. Depuis quelque temps je joue régulièrement dans les cafés et restaurants de la Côte d’Albâtre. Je suis souvent surpris par la générosité des gens, qui après avoir écouté un certain temps, ont le désir de m’offrir quelque chose (à boire, ou pourboire…) Après réflexion, j’ai décidé d’enregistrer le CD "Just Think" pour qu’on puisse faire un échange mutuellement satisfaisant entre le musicien et le public. Maintenant, ceux qui ont apprécié ma musique partent avec un CD. Cela me motive énormément et je suis en train de finaliser un autre CD.


 

4/ Comment se passe le travail de composition ? Qu’est-ce qui vous inspire ?

Je suis quelqu’un d’ancré dans ses habitudes. Je joue tous les jours plusieurs heures dans la journée. J’apprends des nouveaux morceaux, j’improvise, j’invente. Il arrive un moment où quelque chose de nouveau apparaît. J’enregistre et je le mets de côté. Ensuite, tous les soirs, j’écoute la musique des autres musiciens (sur YouTube). J’écoute aussi ce que j’ai enregistré il y a quelques jours (ou quelques semaines). Avec ce recul, si ce que j’entends me plaît, je commence à travailler dessus pendant mes répétitions. Avec le temps, le morceau finit par mûrir et se former. Je l’inclus dans mon répertoire et je le joue en public. En bref, la musique arrive par la voie de la musique.


 

5/ Des concerts sont-ils prévus pour bientôt ?

Le prochain concert sera à Fécamp, le 18 novembre. Nous jouerons avec Redge aux percussions, au café Even If qui vient de s’ouvrir.

Au début de l’année prochaine, Redge et moi jouerons au restaurant La Boussole, le 6 janvier, à St-Valéry-en-Caux, suivie d’autres concerts, encore à St Valéry. Les dates seront annoncées sur notre page Facebook.

 

6/ Pour finir vous écoutez quoi en ce moment ?

La liste est longue. J’ai un gout éclectique. Pour vous donner quelques exemples

Je vais commencer par Rachel Sermanni, Laura Marling, Sarah Jaroz et Lianne LaHavas.

Pour changer de genre il y a Anderson Paak et Chance the Rapper.

Plus près de chez-nous, l’album de Deleyaman “Fourth Part Two” (mon préféré) peut vous accompagner tout au long d’une soirée introspective.

Je trouve que nous vivons une période si faste en musique, en talent, et en moyens de communication. Je peux naviguer à travers plusieurs continents en une soirée, en écoutant les musiques de genres différents, toutes plus belles et plus vraies les unes que les autres.

Tout cela me donne envie de me réveiller le matin et de recommencer à jouer !

 

 Retrouvez Ara Duzian sur la Sonothèque Normandie

news