recherche avancée

Chargement
interview
de Veik
Interview #21
Veik

 

 Boris, le chanteur de Veik a répondu à nos questions.

 

1/ Bonjour Veik, pouvez-vous vous présenter ?

Salut. On est trois musiciens de Caen : Vincent à la guitare, Adrien aux synthés et moi (Boris) au chant et à la batterie. On a commencé à jouer tous les trois il y a un an et quelques. On se connaissait déjà bien de différents groupes avant et on a passé beaucoup (trop ?) de soirées ensemble. Quand l'idée de Veik est née, on a commencé à deux avec Adrien et très rapidement on a proposé à Vincent de nous rejoindre.

2/ Comment définiriez-vous votre style de musique ? Quelles sont vos influences ?

Le point de départ c'était de vouloir faire le lien entre le rock et une certaine musique électronique. Je trouvais que la majorité de ce qui se faisait en musiques électroniques, techno etc. reposait sur ses acquis et sur certains schémas type, et idem pour la musique indé. Pour le dire autrement l'idée était de réussir à mélanger électronique et organique. Des groupes comme Suuns, Cavern of Antimatter ou Beak> nous ont beaucoup inspirés de ce côté-là, et aussi le kraut des années 70, les mecs vont piocher à la fois dans le freejazz (Sun Ra), la noise répétitive (Can) ou l'électronique (Kraftwerk). Sinon pour faire pompeux et d'après Wikipedia on dira que c'est un mélange d'inspiration kraut, artrock, electronic et post-punk.

3/ Vous avez sorti 2 projets récemment, un EP From Madness to Nomadness en 2016 et un 2 titres cette année, vous pouvez nous en parler ?

Dès le début on avait la volonté d'être prolifique, c'est à dire de sortir des disques régulièrement. Mais on ne se précipite jamais, la compo peut aller très vite parfois et être très laborieuse d'autres fois. From Madness to Nomadness on l'a enregistré l'été dernier en 2 jours, dans une maison de mer. C'est Hugo Lamy, un musicien et pote de Caen, qui l'a enregistré. On le connaît super bien et ça nous permet de faire les choses librement, on voulait quelque chose de brut et direct, sans négliger la prod'. On jouait les morceaux live jusqu'à obtenir le bon feeling. Le disque est blindé de défauts mais ça faisait partie de la démarche. De cette session on a gardé 4 morceaux qu'on a sorti en K7 chez WeWant2Wecords, label caennais, en octobre. Le visuel et le titre de l'EP sont inspirés de Robert Filliou, un artiste conceptuel français.

Et là on vient de sortir une nouvelle K7-single chez WeWant2Wecord. Ça s'appelle Maïdan/I7LI, ce sont deux titres issus de notre session d'enregistrement de l'été dernier. On est retourné les bosser cet hiver : arrangements, mix etc. Le disque traite de la thématique des soulèvements et révolutions populaires, et notamment ceux qui ont eu lieu pendant les années 2010 en Ukraine, Iran et dans les pays arabes. On a bossé le visuel en lien avec ça. On a toujours tout fait nous-même pour le moment. Ça fait partie des avantages de bosser avec WeWant2Wecord. Tout est fait à la main, ça offre une grande liberté de création et de proposer des objets "totaux". On a aussi des super potes qui nous aident pour la vidéo !

4/ Comment se passe le travail de composition ? Qu’est-ce qui vous inspire ?

On a différentes façons de travailler. Au début il y avait des idées, des ébauches plus ou moins avancées de morceaux que j'avais commencé à écrire. Donc parfois ça part de thèmes, de paroles ou de sons que je propose aux gars, sinon souvent ça vient de longues sessions d'improvisations en répète. On fait souvent tourner des parties longtemps, et si il y a quelque chose d'intéressant on l'enregistre comme on peut, et on le retente, on le structure et on voit si on peut en faire un morceau.

Pour les paroles je m'inspire beaucoup d'autres disciplines - architecture, photographie, art - il y a des passerelles à construire. De manière générale, ce qui transparaît c'est une forme de mal-être contemporain, sans tomber dans le pessimisme.

5/ Des concerts sont-ils prévus pour cet été ? Je sais que vous serez sur la tournée Aérolive.

Oui ! On avait prévu de ne pas trop tourner cet été pour se concentrer sur la composition et l'enregistrement et finalement on se retrouve avec quelques dates. On sera sur trois dates de la tournée Aerolive qui est une super initiative. Ça participe à dynamiser culturellement des territoires de la région et faire la connexion entre des groupes normands et un public moins exposé. Sinon on nous a proposés plusieurs autres concerts qui nous tentaient trop pour les refuser !

Dates :
02.06 Paris, Angora Bar
03.06 Vernon, AeroLive
23.06 Caen, Le Bocal, Route du Rock promo
30.06 Angers, Le Héron Carré
06.07 Le Mans, TBC
07.07 [HELP]
08.07 Orval, Orval Cosmique
29.07 Agon Coutaiville, AeroLive

6/ Pour finir vous écoutez quoi en ce moment ?

Moi je suis à fond sur IDLES, des anglais qui font un (post) punk moderne. Ils font un bien fou. Je sais que Vincent écoute beaucoup La Terre Tremble en ce moment et Adrien le dernier album de Corridor et de Bertrand Burgalat.


Retrouvez Veik sur la Sonothèque Normandie



news