recherche avancée

Chargement
interview
de Aña

Interview #12

Aña



1/ Bonjour Aña, comment définiriez-vous votre style de musique ? Quelles sont vos influences ?

Une grande partie du son que nous aimons vient des années 80/90 , la new wave, le label 4ad, le triphop de Tricky : alors disons que nous faisons une sorte de trip wave saupoudré d' indie !

 

2/ Vous avez sorti un EP intitulé Never récemment, vous pouvez nous en parler ?

Amandie : Ce nouvel EP contient 4 titres , dont une reprise de Gun club ! Nous avions commencé à travailler sur un nouvel album début 2015, nous avons une vingtaine de morceaux en cours et plutôt que de presser les choses nous avons décidé de sortir ce 4 titres pour nous laisser plus de temps pour l'album qui sortira à l'hiver 2017/2018 !

 

David : C'est une nouvelle étape pour nous, c'est la première fois que je ne mixe pas et c'est une super expérience ! Eric Raynaud, qui est un ami, a fait un travail époustouflant.

 

A : Effectivement, je sens à l'écoute du disque, (je parle comme si ce n'était pas le mien) une nouvelle étape, tant dans le son que ce qui le compose. Il y a quelque chose de nouveau que je ne saurai pas exactement définir mais qui est sûrement lié à la participation de notre ami Eric. Il a apporté une dimension nouvelle.

 

David : ce disque est une étape qui nous conduit vers l'album à venir, il nous donne envie de composer de nouveaux titres plus dans l'urgence !

 

A & D : Ce qu'il y a de nouveau également avec la sortie de ce disque c'est que nous avons un partenaire, Les Mistons distribution, de Rouen, qui a financé le disque et qui va le distribuer en Région.

L'EP, déjà disponible en physique sur le site des Mistons Distribution et en numérique via Bandcamp. Il sera bientôt disponible notamment à l'Espace Culturel du centre E.Leclerc de Bernay, deSaint-Etienne du Rouvray, de Louviers, à la Boutique Web à Rouen.

 

3/ Votre projet précédent, Ces roses flotteront sur l'océan, est sorti en 2012, que s'est-il passé durant ces 5 années ?

Pas mal de concerts, des ciné concerts, du bricolage "dans nos têtes" aussi. Un besoin de laisser "flotter" notre musique, de la poser pour laisser venir la suite, naturellement, sans contrainte aucune, et de faire un choix de titres qui apparaît alors comme une évidence.

On est vraiment content de ce nouveau disque.

On a envie, à chaque nouveau disque, que ce soit le meilleur !

 

4/ Comment se passe le travail de composition ? Vous commencez par le texte ou la musique ?

David : Souvent par la musique, un rythme, un son mais une phrase, un mot peuvent donner une direction à un morceau !

En ce moment nous avons envie de moins de bidouilles sonores mais ça ne va pas durer ! (rires)

 

Amandine : On peut être en répétition aussi et à un moment, David va faire quelques notes de basse puis un rythme de batterie va venir s'ajouter, des petits sons sortent de ma bouche et hop !

Rien de révolutionnaire...tout est instinctif !

 

5/ Des concerts sont-ils prévus pour défendre cet EP sur scène ?

Oui nous avons fait déjà des concerts et jouer les nouveaux titres..

Nous partons en Bretagne pour plusieurs concerts puis nous continuons à chercher... Avis aux programmateurs !

D'autre part, nous jouerons le ciné-concert Madame H en juin pour les 500 ans du Havre ; ce qui nous permettra de reparler de ce disque et de le promouvoir aussi à cette occasion.


Retrouvez Aña sur la Sonothèque Normandie



news