recherche avancée

Chargement
interview
de One Sugar Please

Interview #7

One Sugar Please




1/ Bonjour One Sugar Please, pouvez-vous vous présenter ?

Je m'appelle Evanne, je suis artiste solo, mais vous pouvez m'appeler "petit sucre". J'ai longtemps fait de la musique en groupe dans différents styles et un jour j'ai sauté le pas d'en faire seul, sans concession.

2/ Comment définiriez-vous votre style de musique ? Quelles sont vos influences ?

Je ne sais pas si j'entre dans une case précise, j'essaie surtout de créer une ambiance. Le public a souvent évoqué la poésie à l'écoute de mes morceaux et du coup j'ai fini par adopter l'appellation "électro poétique". J'aime le beau dans toute forme d'art (musique, film, littérature etc...) et c'est aussi ce qui m'influence dans ma musique.

3/ Vous avez sorti un EP intitulé Pink Pantone, vous pouvez nous en parler ? Quels sont les thèmes abordés ?

J'ai commencé à le composer en juillet 2016 en me posant devant mon ordinateur et je ne suis arrivé à rien. J'écoutais beaucoup de musique électronique dont je voulais m'influencer mais ça ne marchait pas. J'ai ensuite réaménagé mon home studio pour me placer à côté d'une fenêtre, retrouver la lumière et quelque chose s'est décoincé. Un thème musical est arrivé, et comme à chaque fois que je compose, une couleur en ressortait : c'était le rose. L'EP est parti de là, les morceaux se sont construis plutôt naturellement. Il y en a un (After Pink) où j'ai fait appel à un chanteur (Gildas Lemardelé, des Portier Dean), on a pris notre temps, on s'est bien marré aussi. Sur ce morceau le thème abordé est plus évident grâce au texte, ça parle d'amour, d'une nuance d'amour. Pink Pantone, c'est de la nuance de rose, d'amour...

4/ Il y a deux ans vous sortiez En bas, les étoiles, votre musique a-t-elle évoluée entre ces 2 projets ?
Oui, enfin surtout la façon de la faire et également en changeant mon regard vis-à-vis de mes compositions. J'ai aussi utilisé l'écriture de cet EP pour développer de nouvelles techniques, tester de nouveaux sons, éviter de tourner en rond. J'ai voulu conserver la poésie, mais en essayant de la rendre plus intense. Après, c'est le public qui en jugera.

5/ Comment se passe le travail de composition ?
Alors là, j'ai bien envie de passer mon tour... Je ne suis pas certain d'avoir une méthode. Il y a pas mal d'essais et d'erreurs. Une idée en tête peut sembler géniale puis une fois dans l'ordinateur on appuie sur la touche suppression... Je ne sais pas comment je compose, je sais juste que je ne pars pas forcément d'une idée musicale, mais plutôt d'une émotion

 

6/ Des concerts sont-ils prévus dans les mois à venir ?

Rien de concret pour le moment... Cet EP m'a demandé beaucoup d'énergie, ensuite j'en fais la promo. J'ai commencé à chercher des plans, il y a des choses qui se précisent, mais je dois finir de travailler le live avant de remonter sur scène

 

7/ Pour finir vous écoutez quoi en ce moment ?

Jumo, Adrien Soleiman (j'adore), et je n'arrive pas à décrocher de Son Lux. Ah oui, et tout ces artistes sur Internet dont on ne prend pas toujours le temps de retenir le nom.

 


Retrouvez One Sugar Please sur la Sonothèque Normandie



news