recherche avancée

Chargement
interview
de Un notre parfum

1) Pouvez-vous présenter votre projet musical?

Nous avons formé le groupe à la suite de plusieurs rencontres. D'abord celle entre Mezzo, et moi (Simon) au lycée. Bouzillés au rap, et aux MC's de la grande époque (Time Bomb, La Cliqua, Oxmo, NTM, Fabe...etc). Nous avons formé ensemble un premier groupe qui comptait 4 MC's, mais pas de musiciens. On assurait nous même la production des instrus sur lesquelles on posait nos textes, avec un mic et une carte son, dans ma chambre. Le goût de l'écriture était déjà bien là, mais nos morceaux allaient rarement plus loin que la petite bande de potes qui nous entourait. Quelques années plus tard, en 2008, nous avons rencontré D'jé, bassiste d' Un Notre Parfum, visage familier de l'époque du lycée, avec lequel nous avons commencé à enregistrer des lignes de basse sur nos instrus. Le temps passé avec D'jé (bassiste aux couleurs plutôt punk/rock à moustache) fait naitre d'autres idées. On s'est aidé mutuellement à ouvrir nos esprits par l'échange de son, les sessions instru... Et c'est par l'intermédiaire de D'jé (qui dans une autre vie devait probablement être entremetteur) que nous avons fait la connaissance de Vincent, pianiste du groupe, apportant avec lui son bagage classique et son experience en impro jazz. Nous ajoutons donc du clavier par dessus les pistes de basse de D'jé. Il ne manquait plus que PH, batteur à la frappe aussi sèche que grasse (comme son humour), issu du rock, et apportant avec lui son métier de graphiste (c'est lui qui réalise tous les visuels du groupe). A ce moment là le combo est complet. 

 

Nous participons ensemble, en 2010, au tremplin des musiques actuelles du conservatoire à Dieppe, c'est d'ailleurs pour cette occasion que nous avons trouvé un nom à notre amitié : Un Notre Parfum. C'est la première scène du groupe. L'idée était de proposer autre chose, dans une ville tournée principalement vers le rock, pas du tout vers le rap. Nous y croyions très fort tant l'évidence amicale, et musicale nous animait (le premier morceau enregistré du groupe s'appelle d'ailleurs "L' Evidence"). Nous remportons ce tremplin et décidons biensur de continuer. S'en suit une série de concerts dans la région, avec notamment fin 2010 la première partie d'Hocus Pocus au Hangar 23 à Rouen. Nous remportons en 2011 le tremplin régional de Bernay. Les concerts et les rencontres s'enchainent, avec d'autres premières parties (Milk Coffee and Sugar, Syrano, Kohndo, Ben Mazué). 

 

Fin 2011, on entame l'écriture de notre premier EP "Les Fonds de Bouteilles", sorti en octobre 2012.

 

2) Pouvez-vous nous parler de votre EP "Les fonds de bouteilles"?

Oui je pourrais en parler, mais l'écouter c'est mieux ! Il parle de lui même. Une remarque quand même : c'est un projet qui se veut nuancé, à l'image de chacun de nous. 

 

3) Quels sont vos projets à venir?

Nous travaillons à un album, pour lequel nous ne nous sommes pas mis d'échéance. Nous voulons laisser à nos idées le temps d'arriver à terme, et donner quelque chose au plus près de nous même tant sur les textes que sur la musique. 

En attendant, nous continuons à prendre notre pied sur scène, d'ailleurs voici quelques dates : 

 

- 04/07 Tour de France à la voile - DIEPPE

- 26/07 Val Druel - DIEPPE

- 27/07 Festival Greatful Sound - LONGUEVILLE SUR SCIE (76)

- 16/08 Rock on the Beach (avec Naaman et The NO) - DIEPPE

- 24/08 Skate Park - DIEPPE

...le reste sur notre page facebook !

news