recherche avancée

Chargement
interview
de The Junkyard Liberty

Interview #35

 

The Junkyard Liberty

 

 

 

1/ Bonjour The Junkyard Liberty, pouvez-vous vous présenter ?

Alban : Bonjour, nous sommes un groupe de folk rock psychédélique de Normandie. Ce projet s'est construit depuis fin 2011 lorsque j'ai rencontré David (ex-guitariste des telescopes), on a commencé en duo, à jouer du blues et de la folk, ça s'est fait très naturellement, on a commencé à travailler sur des compos, sur le son qu'on cherchait, etc. Puis notre duo s'est vu rejoins par 4 autres musiciens, Manon au chant, Louis à la batterie, Mathis à la basse et Lucie au violon. La formation du groupe a été un vrai tournant, et une vrai évolution pour notre musique, qui s'est vu enrichie, à la fois par les voix et le violon apportant une douceur dans les mélodies que la base rythmique qui a boosté nos compos.

 

2/ Comment définiriez-vous votre style de musique ? Quelles sont vos influences ?

Notre musique est un mélange à la fois de folk, de blues, de rock'n'roll, avec des teintes psychédélique et shoegaze. Des tas d'artistes nous influencent, autant les grands bluesmen, comme Robert Johnson, Buddy Holly, Bo Diddley... que les songwritters de folk tels que Bob Dylan, Neil Young, Townes Van Zandt... le garage et rock psychédélique des 60's à aujourd'hui, du Chocolate Watchband au Brian jonestown massacre, etc.

 

3/ Vous avez sorti il y a quelques semaines un album intitulé « Chains », vous pouvez nous en parler ? De quoi parle cet album ?

Cet album est le résultat d'un an et demi de travail, nous l'avons enregistrer principalement sur le mois de février 2016. Nous avons été rejoins par Barclay Wood, qui est venu d'Exmouth pour enregistrer et mixer cet album chez nous.
Les 10 titres de l'album ont éé composé sur une longue période, notamment Crazy Bones que nous avons réadapté avec le groupe entier, qui n'était à la base qu'une ballade guitare/voix.
Cet album parle d'amour, de liberté et de paix, qui sont des valeurs que nous portons tous mais qui se perdent aujourd'hui dans notre société au profits du pouvoir, de la guerre et de l'argent.

 

4/ Comment se passe le travail de composition ? Vous commencez par le texte ou par la mélodie ?

Généralement on commence par travailler nos chansons à deux en acoustique. Lorsque l'un d'entre nous a une idée, un riff, une mélodie, une structure de base il la présente à l'autre. On écrit les paroles sur la structure de base, on présente ça en répète ce qui nous permet de travailler l'idée tous ensemble. On repart de cette base, chacun y apporte sa touche, jusqu’à ce qu'on en soit satisfait.

 

5/ Avez-vous prévu de défendre cet album sur scène ? Des concerts sont-ils prévus ?

Nous avons déjà commencé à jouer cet album sur scène. ?ous jouons en live depuis un peu plus d'un an. Notre set reprend en parti les titres que l'on peut trouver sur Chains, plus quelques autre titres que nous n'avons pas mis sur l'album ainsi que certaines de nos nouvelles compos, on fait évoluer notre set en continu.
Les prochains concerts seront pour 2017, on a prévu de tourner un peu partout où on pourra.

 

6/ Pour finir vous écoutez quoi en ce moment ?

Il y a le dernier Brian Jonestown Massacre, Les Liminanas qui sont d’ailleurs un groupe excellent en live, The Vacant Lots aussi avec ce son qui rappel les Spacemen 3. J'ai aussi récemment découvert la scène rock Turque des 60's avec des pointures comme Erkin Koray ou Baris Manço, et c'est plutôt bon.

 
Retrouvez The Junkyard Liberty sur la Sonothèque Normandie



news