recherche avancée

Chargement
interview
de Moonya
INTERVIEW #20 
MOONYA
 
 
 
1- Peux-tu présenter Moonya, ton projet musical solo? 
 
Ce projet date d'il y a un moment... Un moment où j'ai beaucoup écrit. Un moment où j'ai eu besoin, je suppose, de me retrouver seule face à quelque chose. Ce projet a donc d'abord été celui de l'écriture, un recueil de textes décrivant des pensées, des états, des sentiments de manière spontanée, sous forme de poèmes. A partir de là, j'ai voulu chanter certains de ces textes. Puis, de fil en aiguille, j'ai pris goût à ces moments et le projet musical est né. Le fait d'être seule à composer et d'être seule sur scène est un choix autant que celui de vouloir jouer la majeure partie de la musique en direct. Tout ça est un peu flippant mais je trouve ça plus vrai, plus vivant. J'ai le sentiment d'une sorte d'expérimentation permanente. Je ne sais pas trop où je vais. Depuis le début, j'ai rajouté des instruments régulièrement et modifié la configuration plusieurs fois. Je fais évoluer les choses, selon ce que j'ai envie ou besoin d'entendre. J'ai par exemple commencé avec un tom medium pour sampler des rythmes, aujourd'hui j'ai un pad avec des sons électroniques. La musique que j'écoute m'influence forcément. Elle est très diverse, allant de Cocteau Twins à Shannon Wright en passant par Beth Gibbons, Cat Power, Pj Harvey, Blonde Redhead et Les Cure. 
 
2- Tu es accompagnée par la Gare aux Musiques à Louviers, qu'est ce que ce dispositif apporte au développement de ta musique? 
 
Dans le sens où j'ai le sentiment d'être dans l'expérimentation de quelque chose de vraiment nouveau (à de nombreux points de vue), ce dispositif est une chance de pouvoir le faire dans des conditions idéales et aussi de pouvoir avoir un peu plus de recul, autant qu'il est possible. Cet accompagnement me permet de faire évoluer plus vite le projet. Dernièrement, j'ai passé deux jours pour composer et tester des choses. A d'autres moments, j'ai joué des sets et enregistré pour me rendre compte du rendu. En février dernier, j'ai d'ailleurs pu réaliser 5 morceaux live, enregistrés en multipistes, avec Nicolas Sanchez au son et Carlos Monhay aux lumières, filmés et montés par Stéphane Maître. Vous me donnez l'occasion de leur dire : "Merci !" On peut retrouver ces live sur ma Chaine YouTube. Une année passe très vite mais j'ai pu faire beaucoup de choses pour faire évoluer ce projet. 
 
3- Tu viens de sortir en format numérique "Heaven" ton 1er EP, peux-tu nous en parler? 
 
J'avais envie de sortir un disque, vite. Ce premier EP rassemble 3 morceaux qui ne figuraient nulle part, ni en démos, ni en live. Ces 3 titres sont comme une petite histoire d'une dizaine de minutes, un ensemble, d'où le titre "Heaven" pour les regrouper. J'ai aujourd'hui 3 morceaux studios et 5 morceaux live, bientôt un clip j'espère, de quoi par conséquent, avoir suffisamment de matière pour donner une vision d'ensemble de ce qu'est Moonya.. Moi aussi d'ailleurs, j'avais peut-être besoin d'avoir à un moment cette vision d'ensemble, prendre une photographie de "où j'en suis" et "ce que j'ai fait". Ce EP est le moyen de mettre un terme, le temps d'un instant, d'une période (aussi courte soit-elle) à cette expérimentation. Je verrais les retours que j'ai de ces morceaux... D'autre part, je vais pouvoir le vendre après les concerts car ce EP ne sort pas seulement en numérique. Le disque est parti au pressage, j'attends les 150 exemplaires. J'ai enregistré au Studio Piggy in the Mirror avec David Fontaine, avec qui je joue également dans Aña. On se connait très bien et il a su parfaitement retranscrire ce que je voulais entendre. Cet objet est pour moi la concrétisation d'une étape, l'aboutissement d'une période. 
 
4- Qu'est ce que tu écoutes en ce moment? 
 
J'écoute beaucoup de choses... Je réécoute Keren Ann, puis le dernier album de Dominique A (que j'adore), La Maison Tellier, The Do, Bloc Party. Puis j'ai découvert récemment Barra Head que j'aime beaucoup, mais aussi Holograms, Bellafea...etc. Et puis des références de toujours dont je ne me lasserai jamais, Shannon Wright & Blonde Redhead, que j'ai pu voir en concert de nombreuses fois. Ce que je préfère, c'est voir les images en écoutant, les images de concerts que l'on garde à l'esprit.
Plus d'infos sur MOONYA
 
Site WEB : www.moonya-zik.com 
 
FACEBOOK : www.facebook.com/moonya.zik 
 
BANDCAMP : moonya.bandcamp.com 
 
Chaîne YOUTUBE : https://www.youtube.com/channel/UCUpzuJVTUKMdhWUadotVxOQ
 

news