recherche avancée

Chargement
interview
de Ellah a.Thaun

INTERVIEW #19

 

ELLAH A.THAUN

 

 

 

1- Qui est Ellah a.Thaun ?

 

Alors Ellah a. Thaun c'est un alias que j'ai trouvé au début de mes études d'art et design. J'avais un sujet sur les super-héro-ïne-s où je devais travailler sur mon alter-ego hypothétique aux pouvoirs fantastiques. Au même moment je lisais le livre “L'Homme Jasmin” d'Unica Zürn. Dans ce livre autobiographique elle explique notamment comment elle dirige au quotidien toutes ses décisions jusqu'à ses déplacements soudain d'un pays à l'autre, par des sortes d'anagrammes de mots qu'elle trouvent au hasard d'une rue ou sur un journal. Elle les appelle “hexentexte” en allemand, soit “textes-sorciers”, en suivant une méthode particulière qui m'a rappelé celles que l'on peut retrouver dans les sciences occultes. J'ai appliqué la même méthode pour mon nom et prénom et la dernière étape donnait « Ellah Anegua Thaun » que j'ai réduit à « Ellah a. Thaun » pour trouver quelle super-héroïne je pourrais être, en dehors de Supergirl évidemment. Dans la vraie-vie je m'appelle Nathanaëlle, Havraise de naissance et Rouennaise d'adoption, étudiante et j'espère très bientôt diplomée, j'ai un chat qui s'appelle Cooper comme l'agent Cooper dans Twin Peaks. Je fais aussi collection de Laserdiscs et j'ai une chambre remplie de bouquins, parsemée d'encens et d'objets en forme de coeur.

2- Ta discographie est dense, 20 albums, EP's ou compilations depuis 2010, peux-tu nous parler de ton processus de création ? et à quelle moment décides-tu de réaliser un nouvel EP ou album ? sors-tu tout ce que tu produit ou bien chaque disque est-il conceptuel ?

 

Je ne décide pas grand chose, je peux avoir l'idée d'un concept qui me plaît sur un coup de tête et puis une fois l'album arrivé à la moitié, je le divise en trois EP's, un dont je sais que je ne le sortirai jamais, un autre que je peut sortir à peine mixé et l'autre sur lequel je bosse 4 mois. Je travaille sur un album de reprises de Pet Sounds, des Beach Boys, en fait l'intégrale de l'album, depuis 3 ans presque et ça me plaît l'idée de passer encore 3, 5 ou 10 ans de + dessus, ça sera super marrant quand je le sortirai. Donc en fait non, je ne sors pas tout ce que je fais, il y a des choses que je gardes intentionnellement pour mes compilations de « raretés », d'autres pour des collages de chansons, d'autres qui sont plutôt comme des notes à retenir pour les arrangements d'un titre, ça varie beaucoup. Il y a des albums que j'ai sortis récemment sur lesquels il peut y avoir des titres enregistrés il y a des années sur lequel je rajoute une piste au dernier moment parce que je ne l'avais tout simplement pas trouvée avant. J'aime vraiment l'idée des concepts albums, où plutôt l'idée de travailler un album musicalement et esthétiquement pour qu'il ait l'air d'être un album conceptuel. En vrai, ce que je fais est plutôt spontané à la base, je relie les points après. Mais en écrivant tout ça je me dis que ça serait super cool d'enregistrer des reprises d'Earth, Wind & Fire avec un groupe de funk, de ne pas le sortir, et de le garder comme un album posthume au cas où par exemple.

 

3- Tu as sorti fin février  "I, supergrrrl: a retrospective" , il s'agit  d'une compilation  de titres écrits ces 3 dernières années, peux-tu en parler plus en détail ?

 

Oui ! En fait c'est un ami qui m'avait fait remarquer que je sortais un peu trop de choses et que quelque part ça forçait les gens à se sentir obligés de rattraper leur retard sur les sorties avant d'écouter le nouveau, et qu'ils n'avaient pas forcément le temps de tout assimiler. Donc, sachant que l'idée de sortir un best-of était déjà très drôle, je me suis concentrée sur l'objet et plutôt qu'une simple compilation qui reprendrait une seule chanson de chaque album, essayer d'en faire un tout. Un album qui serait comme ceux qui m'ont fait découvrir les groupes que j'adore, avec des chansons accrocheuses au début, une montée, une ballade, des passages plus longs et expérimentaux et finir par quelque chose de triste. C'est aussi une façon de fermer un chapitre et de passer à un autre forcément, vu que le projet solo à la base risque de plus en plus de prendre l'allure d'un groupe. J'avais fait tout plein de visuels potentiels pour la pochette de l'album et finalement c'est un polaroid que ma sœur astrale, Jill, qui est avec moi dans le duo Valeskja Valcav, a pris avec mon chat qui m'a plu. Je voulais quelque chose qui contraste avec le contenu de l'album qui est plutôt sombre à la réécoute. J'aimerais bien sortir cette compilation sous trois formats, CD, cassette et vinyle, avec une tracklist légèrement différente à chaque fois mais le vinyle reste vraiment difficile à financer seule et je travaille sur une nouvelle sortie. J'ai commencé aussi à enregistrer avec mon batteur, Alex, et on aimerait faire de nouveaux titres aussi alors j'attends de voir.

 

4- Quelles sont tes influences musicales et qu'écoutes-tu en ce moment ?

 

J'ai des influences très diverses, enfin je crois... De la même façon que j'ai démarré mon projet électronique Valeskja Valcav alors que j'écoutais très peu ce genre de musique, ça été pareil avec la folk pour Ellah a. Thaun. Je crois que j'aime bien découvrir un genre musical et toutes ses ramifications en apprenant à le jouer, comprendre ses racines, ses techinques. Actuellement j'écoute beaucoup Lower Dens, c'est le groupe le plus touchant que j'ai pu entendre récemment. Le dernier My Bloody Valentine, éponyme, de 2008 que j'avais ignoré à sa sortie et qui est véritablement merveilleux. Sinon les récents albums de Pharmakon et d'Ariel Pink aussi, beaucoup. L'OST des films « Fog » et « Halloween III » par John Carpenter et Alan Howarth. Pour être honnête je sors plus ou moins d'une très longue période où je n'ai fait qu'écouter Mellon Collie & the Infinite Sadness des Smashing Pumpkins et leurs chansons qui ont été mise de coté à cette période. C'est un album dans lequel j'aimerais me perdre. Pour les influences au commencement de ce projet, il y a « Sung Tongs » d'Animal Collective, l'unique album de Daniel Johnston & Jad Fair, le « Early Recordings » d'Opal, le side-project de Michael Gira des Swans « Angels of Light », « Dreams Less Sweet » de Psychic TV, Tiny Vipers, Julianna Barwick et j'en oublie beaucoup.

 

Site officiel : www.ellahathaun.com

Bandcamp : https://isupergrrrl.bandcamp.com

Blog : http://isupergrrrl.tumblr.com

news